• Chapitre 3 : Une atmosphère pressante.

    Plop, chapitre 3. Bonne lecture !

    Mon emploi du temps était assez chargé, mais ça devrait aller. Après qu’une élève ai distribué les emploi du temps à tout le monde, la classe resta calme.
    - Je vais faire l’appel.
    Elle fit une pause et repris : 
    - Répondez, ‘’Présent’’ quand vous entendez votre Nom, et dites moi si je le prononce mal. Alfonsy Lucie ?
    Un petit présent timide sortis de la bouche de ma voisine de table.
    - Lisa Androwski ?
    Elle répondit aussi a l’appel.
    Mme.Severus continua l’appel avec Chixé Dany, un mec de la bande de Hamad, ensuite Couclu Antoine et etc. Arrivé a mon nom, elle le sorti glacialement, comme si il le dégoutait -
     ...Roquet Marine ?
    Elle haussa un de ces sourcils, et me regarda au dessus de ces lunettes de vues. Je baissai les yeux.
    Se pourrait-il que, pour cause de ce quiproquo, je me ferai mal voir tout l’année par cette prof ? - Présente.
    Elle fit le gros yeux et continua.
    L’appel terminée, elle nous donna le nom de nos professeurs. Quand tout ceci fut fait, la sonnerie retentit, la seconde d’après je rassemblai mes affaires le plus vite possible, voulant éviter la possible confrontation entre ma professeur de maths et moi.
    - Hm, hm jeune fille. Il ne me semble pas vous avoir ordonné de ranger vos affaires.
    Je me figeai. Cette journée était la pire de ma vie apparemment. Sous les yeux de ma professeur, et de ceux de mes camarades, je ressortis soigneusement mes affaires. Quand j’eus tout sortis je me redressai sur ma table, n’osant pas regarder ma professeur en face. 10 secondes de silence.
    - Vous pouvez ranger vos affaires, lâcha-t-elle.
    Le bruit de stylo s’entrechoquant et de trousse se fermer domina avec les quelques bavardages des élèves. Je sentais le regard de la professeur me peser sur la nuque, pendant tout le re-rangement de mes affaires. Un frisson me parcouru. Mettant mon sac 
    « Converse » sur le dos, je dus me retenir de courir en traversant la salle, avec touts les élèves. Je sentis le vent me caresser la joue, quand je fis un pas dehors. Inspirant profondément, je le laissai secouer mes cheveux a son rythme. Mais, bête comme tout, j’étais restée a proximité de la porte de cours, et la bande de Hamad, me bouscula en sortant brusquement de la salle.Le souffle coupé, je posai mes mains sur les genoux, de sorte que me cheveux cachent mon visage.
    - Franchement, quoi de mieux pour la rentrée… murmurais-je entre mes dents.
    Sentant les larmes me monter aux yeux, je respirais un bon coup. Quoi ? Pleurer devant tout le monde ? Et puis quoi encore ? 
    - Hey, ça va ? 
    La voie amicale de Lisa parvint a mes oreilles, et je savais que ses yeux doux cherchaient les miens.
    - Oui, t’inquiète. 
    Je parvins a sourire, mais ça ne venait pas du cœur. Bien sur elle n’étais pas dupe.

    Très très court... C'est pour faire durer le suspence... (;
    Serieusement, je n'ai pas eu vraiment le temps, le prochain sera plus long !
    A bientot, j'espere que ça vous a plus ! (:


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :